Le plan d’action commercial

Personne ou presque ne le fait ni ne l’utilise, pourquoi ?

Car c’est fastidieux à faire et franchement pas très sexy dans la forme.

La stratégie d’une entreprise évolue constamment et les outils de communications aussi.

Alors pourquoi la stratégie commerciale et les actions commerciales n’évoluent-elle pas ?
Souvent car nous posons un plan d’action avec des « to do » une fois (au mieux) et puis plus rien…

Pour être efficace quand on est indépendant en développement, en activité depuis plus de 18 mois, il est important avant de faire son PAC (plan d’action commercial) de savoir quoi vendre et à qui ?

C’est à cette seule condition que nous pourrons avoir un outil utile. Car cela reste un outil et non un tableau excel figé.

La PAC est là pour traduire la stratégie en actions opértaionnelles.
Les prés-requis sont donc de connaitre et d’avoir :

  • un positionnement clair et précis
  • un circuit de distribution en BtoB et BtoC
  • un objectif long terme (1 an)

Vous avez tout ça ? Parfait.

Liberez-vous de la forme, utilisez votre créativité pour créer l’outil qui vous permettra de poser les actions à mener et surtout entrer en action.

Les choses vont bouger, nous le voyons bien cette année.

Pour votre PAC, utilisez un outil que vous faites évoluer et avec lequel vous êtes familié : tableau de gestion de projet, excel, Mind mapping, post-it…

Pensez à intégrer au bout de chaque action une colonne : Je continu/ j’arrete / je reporte

N’hesitez pas utiliser des ratios pour vous y aider.

Pour permettre au chef d’entreprise de voir et savoir où aller, je vous conseille de le faire vivre sous la forme qui vous convient.

Ce sera le meilleur moyen pour vous de prendre des decisions et d’entrer en action pour atteindre l’objectif business désiré.